À propos

Portrait de Maud Assila, dit « Portrait au melon », de Pauline Fargue, 2019



Autobio (en cours)

Je suis née en 1978 à Morlaix mais je ne me souviens pas de cette ville. J’ai passé mon enfance en Bretagne, à Paris, en banlieue et en Charente-Maritime ; fait mes études à Bordeaux (Lettres classiques) puis à Paris (Sciences du langage). J’ai obtenu un doctorat sur le Double et le dédoublement dans l’art contemporain en 2005 sous la direction de Georges Molinié (La Sorbonne, Paris IV). Puis je suis partie vivre en Belgique, en Espagne et au Royaume-Uni. J’ai participé à une résidence avec l’artiste-vidéaste Gaëlle Boucand (Synagogue de Delme), fait plusieurs conférences de sémiotique et d’esthétique ici et là. Surtout, j’ai découvert et pratiqué à cette époque la danse contemporaine et le yoga iyengar. Puis je suis revenue vivre en France en 2010. Je suis désormais professeure de français dans un collège de campagne. En 2013 je me suis engagée en politique (Parti de gauche – LFI) pendant quelques années, avant de décider de me consacrer à l’écriture. Je n’ai à ce jour rien publié. Au fil des ans certains de mes textes ont été exposés et/ou joués. J’ai mené plusieurs travaux en collaboration avec Gaëlle Boucand, Pauline Fargue et Clotilde Viannay. Aujourd’hui le yoga et le sport occupent toujours une part importante de ma vie mais aussi de mes réflexions. Et de même qu’il ne se passe pas un jour sans que j’écrive, il ne se passe pas un jour sans que je transpire. Corps et langage sont une matière à travailler.

Pourquoi un blog ?

Ce blog a pour objet d’exposer jour après jour tout ce qui me vient d’important, tombé dans la main ou jeté dans les yeux et que je veux retenir. Peut-être ces éléments épars et les analyses que j’en fais joueront-ils un rôle dans l’élaboration de mes prochains travaux. Peut-être dégagerai-je de toute cette matière une cohérence, quelques règles personnelles de création plus ou moins strictes, voire une véritable poétique. Et si non, ma foi le flot laissé tel quel m’ira aussi. J’y ferai quelques essais, des expériences, y publierai aussi certains textes dans leur intégralité.

Ce blog collecte ainsi des bribes en très grand nombre : des citations d’auteurs, des critiques d’oeuvres, des photos et des vidéos, des brouillons et d’autres textes plus élaborés. De ce point de vue, il est à la fois un outil de travail et ma mémoire écrite. Mais j’aimerais qu’il soit aussi une occasion de dialoguer avec ceux qui viendront à le lire. Et si l’envie vous prend de me proposer de mener un travail en commun, n’hésitez pas à m’en parler : rien de mieux à mon sens que de créer à plusieurs.

Sarga

Il y a des mots qui, en décrivant ce qui est, produisent de la force. Sarga, terme sanskrit qui désigne à la fois la matière première, la naissance d’un événement, le début d’une course, le commencement d’une existence, l’effort, le désir et l’origine, est de ceux-là. On s’autorisera à dire que ce blog est « sarga ».