123 – bâillement

Vendredi 17 décembre

Il serait bon qu’un jour (un jour avant par exemple avril 2022), au lieu de relayer les innombrables appels inutiles à l’union de la gauche, un journaliste – un seul ferait mon bonheur – explique que :

– l’enjeu des candidats dits de gauche à l’élection présidentielle n’est pas d’être élus président de la république mais de préparer la suite : devenir le meilleur futur opposant, placer ses futurs députés et le devenir lui-même (national ou européen, on prendra ce qui viendra), asseoir son pouvoir au sein du parti, avoir le droit de passer un peu plus que les autres à la télévision pendant les 8 prochains mois et gagner des abonnés sur Tiktok (le Graal) ;

– dans cette perspective, il est absolument normal que chacun reste dans son couloir ;

– et donc, risquer de disparaître prématurément à l’issue d’une primaire n’a tout simplement aucun sens.

Bref, qu’il fasse un peu d’analyse politique et moins de feuilletonnade. On peut rêver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.